Combien coûte un monte escalier ou ascenseur privatif ?

Famenoe Gérer son foyer Combien coûte un monte escalier ou ascenseur privatif ?

Pour faciliter la circulation d’une personne à mobilité réduite, il est possible d’installer chez soi un ascenseur privatif ou un monte-escalier ! Voici un aperçu des coûts de ces derniers et les aides aux financements auxquelles vous ouvrez droit.

Quel est le coût moyen d’un ascenseur privatif ou un monte-escalier ?

Le prix d’un ascenseur privatif varie selon la hauteur à couvrir, mais aussi le modèle de l’ascenseur privatif, et il est dans une moyenne de 10 000 € à 20 000 € pour un ascenseur autoportant à 2 niveaux et de 13000 à 17500 € pour un ascenseur privatif  à gaine, à ce prix s’ajoutent entre 3000 € à 4000 € pour chaque étage supplémentaire.
Et dans le cas d’un un monte-escalier qui est moins onéreux qu’un ascenseur privatif, les prix varient aussi en fonction du modèle, sa disposition et notamment la hauteur des escaliers. Voici alors un récapitulatif des prix pour chaque modèle :

  • Pour un un monte escalier tournant, le prix varie entre 6000 € à 12000 € ;
  • un monte escalier droit : 6000 à 12000 € ;
  • un monte escalier extérieur : 4000 € à 12000 € ;
  • un monte escalier colimaçon : 8000 € à 12000 €.

Le coût de l’entretien et la maintenance d’un monte-escalier

Un contrat pour l’entretien de votre matériel, notamment pour prévenir les cas d’usures et assurer le bon fonctionnement du monte-escalier ou ascenseur privatif, peut être réalisé avec un professionnel. Mais ce contrat peut coûter 100 € et atteindre les 300 et 400 € selon l’appareil que vous aurez à installer.

Les aides aux financements d’un monte-escalier ou un ascenseur privatif

Que ce soit pour l’installation d’un ascenseur privatif ou encore un monte-escalier qui vise à l’amélioration des conditions de vie des personnes à mobilité réduites, des aides et subventions sont prévues à cet effet notamment :

Un crédit d’impôt

L’installation d’un ascenseur privatif ou encore un monte escalier peut faire l’objet d’un crédit d’impôt du moment que cette installation vise à améliorer la mobilité d’une personne à mobilité réduite, notamment les personnes âgées ou encore les handicapés, avec un taux de 25 % de réduction sur le total de la facture, et qui est sur une limite de 5000 € pour une personne seule et de 10 000 € pour un couple.

Une TVA à 5,5 %

La TVA à 5,5 % est également appliquée aux domiciles de plus de deux ans visant à un aménagement pour aider les personnes à mobilité réduite.
A cela s’ajoutent aussi :

  • ANAH Agence National d’Habitation ;
  • APA Allocation Personnalisée d’Autonomie pour une prise en charge partielle ;
  • la sécurité sociale et la mutuelle ;
  • CCAS Centre Communal d’Action Sociale ;
  • MDPH Maison Départementale des Personnes  âgées ;
  • les caisses des retraites et les collectivités territoriales.

Scie à bûche Thermique : quel est le choix professionnel ?

En tant que professionnel, les scies à bûche thermiques sont les plus adaptées, car elles ont l’avantage d’être puissantes et pratiques. Mais il ne...

Dentiste 94 : où trouver les meilleures adresses ?

Cauchemar allant jusqu'à phobie des petits et des grands, un dentiste est un spécialiste de la santé de la bouche en général, particulièrement des...

Phlébite : comment reconnaître une phlébite ?

Appelée aussi thrombose veineuse, la phlébite correspond à la formation d'un caillot de sang dans une veine superficielle ou profonde de votre corps (le...

Stickers bébé : Un sticker utile ?

Les stickers ont un placement qui est important dans la chambre. Plus on reste près du lit plus il est important. Plus on s’écarte,...